.
-

Mélampus

Mélampus, est un célèbre devin grec. On disait de lui qu'il prédisait l'avenir par la connaissance qu'il avait du langage des oiseaux et des autres animaux. On le surnomma Kathartès, parce qu'il enseignait aux humains les moyens de se purifier en expiant leurs crimes. On le disait fils d'Amythaon et d'Eidoméné ou d'Aglaé ou de Rhodope, frère de Bias. On le localisait à Pylos, à Phylace près du mont Othrys et dans la région d'Argos. Il avait un sanctuaire et une fête annuelle à Aegosthène en Mégaride. D'après la tradition, Melampus était le premier mortel auquel les dieux eussent accordé la faculté prophétique et le pouvoir de guérir. 

C'était le héros mythique éponyme auquel se rattachaient plusieurs grandes familles de devins et de médecins, les Melampodides. Hérodote le considère aussi comme l'introducteur en Grèce du culte de Dionysos et ayant puisé sa science en Egypte. 

La légende classique disait que Melampus, qui vivait avec Hélée, ayant élevé de jeunes serpents, un jour tandis qu'il dormait, ceux-ci lui léchèrent les oreilles. Dès lors il entendit le langage des oiseaux et par leur intermédiaire acquit la connaissance de l'avenir. On ajouta à ce fonds primitif que Melampus apprit également à lire l'avenir dans les entrailles des victimes et on lui attribua une entrevue avec Apollon, sur les bords de l'Alphée. 

Les principales manifestations de la science divinatoire de Melampus auraient été les suivantes : Son frère Bias demanda la main de Péro, fille de Nélée, lequel mit comme prix la conquête des boeufs de Phylacus, gardés par un chien que nul ne pouvait approcher. Melampus s'en chargea, ayant appris que le voleur serait saisi et emprisonné pendant un an avant d'entrer en possession des boeufs; il fut en effet appréhendé et enfermé. Il sut par les vers du bois que la maison allait s'effondrer et se fit transférer dans une autre; l'accident accompli, Phylacus fut convaincu de son don divinatoire et le consulta sur le moyen de guérir son fils Iphiclus d'une maladie et de lui faire avoir des enfants; Melampus sut par un vautour que la cause de la maladie était un couteau sanglant avec lequel Phylacus avait jadis menacé son fils et qu'il avait ensuite enfoncé dans un arbre où l'écorce l'avait recouvert; il fallait qu'Iphiclus but pendant dix jours de l'eau dans laquelle aurait macéré le débris de ce couteau. Melampus le retrouva dans l'arbre et, son ordonnance accomplie, Iphiclus devint père. Le devin reçut alors les boeufs, les ramena à Pylos où son frère épousa Péro.

 Il obtint ensuite le partage de la royauté d'Argos avec Anascagore et son frère Bias en guérissant de la folie les femmes du pays, ou, d'après d'autres, les filles de Proetus; il aurait épousé Iphianassa, l'une d'entre elles. 

Deux petits traités de divination et de médecine du IIIe siècle av. J.-C. sont mis sous le nom d'un Melampus. Ils figurent dans les Scriptores physiognomiae veteres de Franz (Altenburg, 1780, in-8).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009 - 2014. - Reproduction interdite.