.
-

Léviathan

Le nom de Léviathan désigne des animaux divers dans l'Ancien Testament (Bible Hébraïque). Gesenius, Thesaurus, p. 747, fait dériver ce moi de livyâh = couronne, guirlande,  avec la terminaison adjective ân, et lui attribue la signification d'animal sinueux, qui se roule en spirales. D'autres lexicographes lui donnent pour étymologie livyâh et tân, monstre tortueux.

On le lit six fois dans la Bible hébraïque. Les Septante l'ont rendu cinq fois par drakôn et une, Livre de Job , III, 8, par méga kétos. La Vulgate a conservé le nom de Léviathan dans Job, III, 8; XI., 20; Is., XXVII, I (deux fois); elle l'a traduit par draco, Psaume LXXIII (LXXIN), 14; CIII (CIV), 26, la traduction de ces deux derniers passages étant faite directement sur le grec des Septante. Dans ces six passages, le mot livyâtân est employé dans trois sens différents. 

1° Il désigne le crocodile dans Job, XL, 20 - XLI, 25 (hébreu, XL, 25-XLI, 26). Livyâtân (draco) a aussi la signification de crocodile dans le Psaume LXXIV, 14, mais ce grand saurien qui habite les eaux du Nil est en cet endroit l'emblème du pharaon d'ÉgypteLivre lsaïe., LI, 9; Livre d'Ezechiel, XXIX, 3. 

2° Dans le Ps. CIII (CIV), 26, livyatân est dit d'un monstre marin a qui se joue dans les flots, c'est-à-dire la baleine, d'après plusieurs exégètes, la grande et vaste mer nommée v. 25, est la Méditerranée. - Isaïe, XXVII, 1, pour annoncer la chute du roi de Babylone, dit :

" En ce jour, Yahveh frappera de son glaive dur, grand et fort le léviathan, serpent fuyant, le léviathan, serpent tortueux, et il tuera le monstre qui est dans la mer." 
Léviathan est ici un cétacé, emblême du roi de Babylone, et le mot ne doit pas s'entendre d'un serpent proprement dit, mais d'un grand poisson dont les mouvements onduleux ressemblent à ceux du serpent. 

3° Enfin, Léviathan, dans Job, III, 8, est, d'après plusieurs commentateurs, la constellation du Dragon. Frz. Delitzsch, Das Buch Job, 1861, p. 52. D'autres pensent, au contraire, que léviathan doit s'entendre aussi du crocodile dans ce passage. Voir H. Zschokke, Das Buch Job, 1875, p. 19; J. Knabenbauer, Comment. in Job, 1886, p. 62.
On prend aussi ce nom dans un sens moral pour le démon, serpent hostile au genre humain. Les rabbins donnent le nom de Léviathan à un esprit qui, selon eux, préside à, l'une des quatre parties du monde, au Midi.


Hobbes a donné le titre de Léviathan à un de ses ouvrages; il désigne par ce nom le pouvoir populaire; l'assimilant au serpent de la Bible, monstre dont le prince cherche à écraser la tête. On a également donné ce surnom au télescope géant construit par Lord Rosse.

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2011. - Reproduction interdite.