.
-

Icare

Icare (personnage de la mythologie grecque), fils de Dédale, l'artiste légendaire à qui les Grecs attribuaient des inventions si variées. Ce dernier ayant été banni par l'Aréopage d'Athènes à la suite d'un meurtre, se réfugia avec son fils en Crète. Mais il ne tarda pas à exciter le courroux du roi Minos, pour qui, entre autres chefs-d'oeuvre, il avait construit le Labyrinthe; Minos l'enferma dans le Labyrinthe, avec Icare. 

Dédale, pour se sauver, imagina de fabriquer des ailes avec de la cire, pour lui et pour son fils. Dédale traversa les airs sain et sauf, et descendit en Sicile, à Camicos, résidence du roi Cocalos. Mais le jeune homme, malgré les recommandations paternelles, s'éleva trop haut dans le ciel, s'approcha trop près du Soleil, qui fondit la cire des ailes, et il tomba dans la mer  Égée, entre Samos et Patmos, près de l'île qu'on appela depuis Icaria (auj. Nikaria); la mer voisine prit aussi le nom de mer Icarienne. La légende ajoutait que le corps d'Icare fut roulé par les vagues jusque sur le rivage, où il fut recueilli et enterré par Héraclès

Une tradition plus simple voulait que Dédale et Icare eussent fui la Crète sur un vaisseau; de là cette explication toute naturelle, proposée par les Anciens, que Dédale inventa non les ailes, mais les voiles des navires. D'autre part, Diodore s'est fait l'écho d'une légende plus simple encore : Icare se serait tué par imprudence, en faisant une ascension dans l'île d'Icaria. 

Ce personnage est devenu le symbole de la témérité. On a parfois expliqué le mythe d'Icare par l'imprudence de quelque navigateur qui fit naufrage pour avoir voulu, à l'exemple de Dédale, se servir de la voile que celui-ci venait d'inventer. (P. Paris).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.