.
-

Égide (mythologie grecque). - Nom donné par Homère soit au bouclier de Zeus, soit à un emblème analogue, manteau ou cuirasse, d'Apollon et d'Athéna, qui le tiennent de Zeus lui-même. L'égide est le symbole de la nuée d'orage, sombre et terrible, que sillonnent les éclairs et qui verse les torrents de pluie. Dans l'épopée homérique, lorsque Zeus, appelé aigiokos (qui porte l'égide), saisit cet attribut pour manifester sa colère, le mont Ida se couvre de nuages et la foudre retentit. II se confond dans l'imagination populaire, peut-être en vertu d'un simple rapprochement de mots à consonance identique (aix =chèvre, et âix = mouvement violent, d'où âissoô = s'élancer), avec la peau d'une chèvre que la divinité roule autour du bras gauche en guise de bouclier ou dont elle se couvre la poitrine comme d'une cuirasse. 

Zeus s'en est servi pour la première fois dans la lutte contre les Titans et les Géants; Athéna et Apollon la portent sur les champs de bataille. Elle est l'oeuvre d'Héphaistos, qui l'a garnie tout à l'entour de glands d'or étincelants; au centre est fixée la tête terrible de la Gorgone. Les artistes lui ont donné la forme d'une cuirasse, le plus souvent imbriquée, dont le gorgoneïon est l'ornement principal et qui est fixée sur la poitrine par des noeuds figurant des serpents. Les mythographes en ont fait la peau d'un monstre fabuleux tué par cette dernière divinité et aussi la peau de la chèvre Amalthée, nourrice de Zeus. (J.-A. Hild).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.