.
-

Déiviril ou Théandrique. - Suivant les théologiens orthodoxes, chacune des deux natures contenues en la personne unique de Jésus-Christ doit avoir son opération particulière; de là, trois sortes d'opérations : 
1° les divines, qui émanent de Jésus-Christ, comme Dieu, telles que la création et la conservation du monde;

2 ° les humaines, propres à l'humain, naissance, besoins physiques, souffrances, mort; 

3° les mixtes, résultant de l'action concordante de deux natures, comme les guérisons miraculeuses produites par l'attouchement de Jésus. Ces dernières sont appelées théandriques, c.-à-d. divinement humaines, par les pères grecs, et déiviriles par les pères latins. 

Les monothélètes, qui n'admettaient en Jésus-Christ qu'une seule volonté et qu'une seule opération, se servaient de cette expression pour désigner la capacité de faire les choses propres à Dieu et les choses propres à l'humain. ( E.-H. V.).
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.