.
-

Danaé

Danaé. - Fille d'Acrisius, roi d'Argos, et d'Eurydice (fille de Lacédémon et de Sparte); Acrisius apprit de l'oracle de Delphes que son descendant mâle, fils de Danaé, le tuerait; il enferma donc sa fille dans une chambre d'airain; mais Zeus en devint amoureux, se transforma en pluie d'or et féconda Danaé; de cette union naquit Persée.

Ce mythe est un des plus connus de la mythologie grecque; elle a été traitée par Hésiode (Bouclier d'Héraclès, 216), Pindare (Pyth., 12, 17), Sophocle (Antig., 944 et suiv.), Apollodore (2, 4,1), Phérécyde, Hygin, divers scoliastes, Ovide (Mét., 4, 611; 11,117), Horace (Od., 3,16), etc. ; une variante, connue de Pindare, du scoliaste de l'Iliade (XIV, 319) et d'Apollodore, attribue la séduction de Danaé à Proetus, fils d'Acrisius. 
-

Tien : Danae recevant la pluie d'or.
Danae recevant la pluie d'or, par Titien (musée de Vienne).

Le récit courant est qu'Acrisius, quand il découvrit la fraude, tua la nourrice, enferma Danaé et son fils dans une caisse et les jeta à la mer; ils furent poussés à la côte de Seriphus, recueillis par Dictys; le roi Polydektes s'énamoura de Danaé; d'après les uns, il l'épousa; d'après d'autres, fut pétrifié par Persée, revenu avec la tête de Méduse. Danaé fut ramenée à Argos par son fils. 

Plus tard, les Latins racontèrent qu'elle avait abordé sur le rivage du Latium, épousé Pilumnus et fondé Ardée, capitale des Rutules; Turnus eût été un de ses descendants. Eschyle, Sophocle et Euripide firent des tragédies sur Danaé; sur leur exemple, Livius Andronicus et Nevius. (GE).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.