.
-

 Curicaberi, dieu tarasque. C'était un couteau de pierre que les Chichimèques Vacanaze, en envahissant le Michoacan, apportèrent enveloppée d'étoffe dans une arche. Ils lui élevèrent des temples dans leurs diverses stations, notamment dans l'lle d'Apupato, où se trouvait son trésor dans dix arches d'argent fin et consistant en boucliers, en mitres pour les victimes humaines et en plumes précieuses. On le fit passer pour frère des autres divinités spéciales à chaque tribu du pays et on leur attribua pour mère commune la déesse Cueravaperi, qui les avait envoyés sur terre pour y propager les semences, et qui, comme maîtresse des nuages, disposait de l'abondance et de la disette. Mais, comme les adorateurs de Curicaberi étaient la famille dominante, il passait pour être la principale des divinités tarasques, au-dessous toutefois de Tucapacha, le dieu unique, créateur et souverain maître. II faisait des apparitions sous forme d'aigle. Le feu devait perpétuellement brûler devant ses autels, où l'on sacrifiait des centaines de prisonniers de guerre. (Beauvois).
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2009. - Reproduction interdite.