.
-

L'Eglise copte

Les Coptes, Chrétiens d'Égypte, attribuent leur conversion à Saint Marc, qu'ils regardent comme leur premier patriarche. Quand parut la doctrine des Monophysites, qui n'admettaient en Jésus. qu'une seule nature, une seule substance, ils s'y rallièrent; mais les anathèmes du concile de Chalcédoine et les persécutions les ramenèrent à l'orthodoxie. Aujourd'hui, leur chef spirituel est le patriarche dit d'Alexandrie, bien qu'il réside au Caire. Ce patriarche est désigné par son prédécesseur parmi les moines du couvent de St-Antoine ou élu au sort; il doit garder le célibat. C'est lui qui nomme les chefs des différentes maisons religieuses et églises. Il y a, au-dessous de lui, un métropolitain des Abyssins, 12 évêques, des archiprêtres, des prêtres, des diacres et dés moines. 

Un Copte ne peut être prêtre s'il n'est marié; quand il meurt dans le sacerdoce, sa femme doit rester veuve, et cette condition est réciproque. Mais tout individu marié en secondes noces est inhabile au sacerdoce. On n'admet à la profession de moine que les hommes non mariés. Les Coptes pratiquent le baptême par immersion, la circoncision, l'onction, l'exorcisme et la confession auriculaire. Ils communient sous les deux espèces, avec du pain levé, qu'ils trempent dans le vin. Ils observent très religieusemént les jeûnes. Les offices sont célébrés en langue copte, bien que les prêtres ne la comprennent plus aujourd'hui. La prière est prescrite 7 fois par jour, et précédée d'une ablution.

Un certain nombre de Coptes sont en communion avec l'Eglise de Rome : au Caire, ils ont leurs prêtres du rite latin; dans le Saïd, des missionnaires de la Propagande. (A19).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.