.
-

Cigogne

Cigogne (traditions populaires). - Dans les contrées où cet oiseau s'établit, il a presque toujours été l'objet du respect, de la vénération des habitants, culte qui fut poussé quelquefois si loin, que dans certains pays on condamnait à l'amende, à la prison, à la mort même, celui qui attentait à sa vie. 

On y a vu un symbole de l'amour paternel et maternel. Ainsi les Anciens, croyant que la cigogne nourrissait son père et sa mère dans leur vieillesse, en firent le symbole de l'amour filial. Elle figure à ce titre sur les médailles romaines. La croyance populaire lui attribue aussi de défendre l'honneur du mari, en attaquant vigoureusement à coups de bec et d'ailes les adorateurs de sa femme. On prêtait aussi jadis à la cigogne un penchant philosophique que l'abbé Igues combattait en ces termes : 

" Quelques naturalistes ont dit qu'elle ne s'établissait que dans les Etats libres. Cette idée n'a pu naître que dans une tête républicaine; et, pour en montrer la fausseté, il suffit de savoir que nulle, part les cigognes ne sont plus fréquentes qu'en Egypte : or, le régime n'est pas assurément la régime de liberté".
Cigogne (art héraldique). - C'est un oiseau qu'on rencontre peu dans les armoiries francaises mais qui meuble de nonbreux écus allemands et hollandais,. C'est le symbolisme de la reconnaissance et de la piété filiale. Parfois, la cigogne est représentée tenant en son bec une couleuvre et une patte levée. (GE).
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2012 - 2013. - Reproduction interdite.