.
-

Chiron
Chiron (personnage de la mythologie grecque) est le  plus célèbre des Centaures, né des amours de Cronos métamorphosé en cheval, et de la nymphe Philyre, excella dans la chasse, l'astronomie et la médecine. Il habitait le mont Pélion en Thessalie. Il fut le gouverneur d'Héraclès et plus tard d'Achille. Atteint par accident d'une flèche trempée dans le sang de l'Hydre de Lerne, il implora la mort : Zeus abrégea ses souffrances et le plaça dans le ciel où il forma la constellation du Sagittaire. Selon Pline, il se guérit avec la plante appelée depuis Centaurée.

C'est le héros d'une des mythes populaires les plus anciens de la Grèce, ainsi que l'a démontré W. Mannhardt, qui en a cherché les éléments chez Homère et Hésiode et en a fixé le sens véritable. Le siège de la légende est au pied du mont Pélion en Thessalie. Tandis que la lutte des Lapithes et des Centaures nous présente ces démons de la montagne et des bois comme les agents de toute sorte de violences, Chiron les personnifie sous la face bienfaisante et secourable. Il connaît la vertu des simples; sa main habile (cheir, main, a donné cheiron au sens de cheiriosophos) pratique l'art de la chirurgie qu'il enseigne à Asclépios. Il y a encore, au IVe siècle av. J.-C., à Démétrias, au pied du mont Pélion, une famille où les secrets de la guérison se sont perpétués et qui considérait Chiron comme son ancêtre. 

Sur cette donnée fondamentale et primitive, l'imagination hellénique broda, bien avant Homère et Hésiode, le mythe de Chiron, le plus juste des Centaures, le précepteur d'Achille et d'un grand nombre de héros célèbres, l'ami de Jason et des Argonautes, qui vont lui rendre visite au cours de leur expédition et emportent ses bénédictions. Chiron est alors considéré comme un fils de Cronos et de Philyra (cette dernière, personnification du tilleul). Il est l'ami de Pélée, qu'il arrache des mains des Centaures lorsqu'il leur a été livré par Acaste ; enfin il l'assiste dans la conquête de Thétis. C'est dans l'antre de Chiron que sont célébrées les noces de Thétis et de Pélée, noces auxquelles tous les dieux prennent part. Le Centaure y prédit la grandeur future d'Achille; il fait cadeau au père de la lance de frêne qui sera l'arme invincible du héros. Puis, lorsque le fils est né, il se charge de son éducation. 

Ce sont tous ces événements, dont la couleur naïve et populaire est indéniable, qui formaient sans aucun doute les chants d'une antique Péléide, lesquels préludèrent pour leur part à l'Iliade et aux autres Achilléides. La légende de Chiron est mise encore en rapport avec celle de Prométhée à qui il transmet son immortalité et avec celle d'Héraclès, qui en combattant les Centaures, blesse Chiron d'une flèche empoisonnée et lui rend sa divinité odieuse. L'être double de Chiron, moitié cheval et moitié humain, s'explique parce que Poseidon s'unit à Philyra sous les traits d'un étalon. Il est l'objet d'un culte à Magnésia en Thessalie et figure, sur les monnaies de cette ville. L'art et la poésie des époques cultivées le connaissent surtout comme précepteur d'Achille et l'associent soit à Apollon, soit à Asclépios comme un des dieux de la médecine. La littérature astronomique l'a placé avec les attributs du chasseur, parmi les constellations. (J.-A. H.).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004 - 2010. - Reproduction interdite.