.
-

Chanoines (du latin canonicus, soumis à des règles dites canons). - Prêtres attachés à une église cathédrale ou collégiale, dont ils forment le chapitre et où ils célèbrent en commun le service divinils portent l'aumusse. Le nom de chanoine fut donné dès le IVe siècle aux cénobites, religieux qui vivaient en commun sous une même règle; mais ce n'est que depuis 763, lorsque Chrodegang, évêque de Metz, eut publié sa règle des chanoines, que cette institution eut unes existence régulière. Il y eut d'abord des chanoines laïques ou séculiers; mais une bulle du pape Alexandre II, en 1063, en créant les chanoines réguliers, exclut les laïques de ces sortes de communautés. Les chanoines peuvent être de simples clercs; mais, dans l'usage. ils sont tous prêtres et peuvent baptiser, absoudre, et offrir le saint sacrifice. Dans les églises cathédrales, il y a toujours un chapitre de chanoines, dont les membres composent le conseil de l'évêque les fonctions curiales de la cathédrale leur appartiennent à tous collectivement, et sont exercées par l'un d'eux au nom du chapitre. Le titre de chanoine est aujourd'hui presque toujours conféré à titre de récompense, ou comme retraite.
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2007. - Reproduction interdite.