.
-

Ce-Acatl. Mot nahua signifiant un-roseau, qui est le premier des quatre signes désignant les années chez les anciens Mexicains, et le cinquième des vingt-quatre signes employés par eux dans l'astrologie judiciaire. Consacré au dieu des vents, Quetzalcoatl, il était regardé comme funeste et les voleurs s'en servaient pour n'être pas surpris. 

Le missionnaire blanc et barbu Quetzalcoatl, étant né (843) et mort (895) dans l'année d'un roseau, qui revenait tous les cinquante-deux ans, fut appelé Ce-Acatl. Il n'est même désigné que sous ce nom dans la légende suivante : fils de Camaxtli et d'une des cinq femmes créées par Tezcatlipoca, il fit sept ans pénitence dans, les montagnes en se tirant du sang pour devenir grand guerrier; sa vaillance lui valut d'être choisi pour chef par les habitants de Tula dont il fut le premier seigneur. Ils en firent un dieu après son départ pour Tlapallan où il alla mourir, après avoir laissé des colonies à Cholula et dans les provinces de Cuzcatan et de Cempoallan. (B-s.).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.