.
-

Canonisation

Canonisation, acte du Saint-Siège qui a pour but de rendre public le culte d'une personne béatifiée (Béatification). La canonisation est prononcée par le pape après un simple procès touchant des faits considérés par l'église comme des miracles accomplis depuis la mort et par les vertus de cette personne, ce qui est alors une considéré comme une manifestation de la volonté de Dieu

Le mot canonisation est employé pour la première fois dans une bulle du pape Jean XV en 993; mais la chose est plus ancienne que le nom; jusqu'au Xe siècle, les métropolitains rendirent, dans les limites de leur juridiction, des jugements de canonisation; le pape Jean XV fut le premier qui appela devant lui l'instruction de ces causes, et, en 1172, Alexandre III la réserva entièrement au Saint-Siège. Benoît XIV a rédigé en corps de science les règles de la canonisation. 

Les formes primitives en étaient très simples : comme on ne rendait un culte public qu'à ceux qui avaient versé leur sang pour la foi, les actes de leur martyre étaient les seuls titres qu'il fallut présenter; ces actes étaient vérifiés par l'évêque en présence de son clergé. Un seul témoignage suspect, une seule opposition suffit plus d'une fois pour retarder de plusieurs siècles la canonisation d'un saint, par exemple celle de Robert d'Arbrissel.

Quand un saint a été canonisé, son nom peut être inscrit dans les martyrologes et les litanies, et être invoqué dans les offices publics; on peut offrir en son honneur le sacrifice de la messe, consacrer des autels et des églises sous son invocation, célébrer sa fête à un jour déterminé. Dans les images qui le représentent, on entoure sa tête d'une auréole; enfin ses reliques sont exposées à la vénération des fidèles. (B.).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2013. - Reproduction interdite.