.
-

Augias

Augias (personnage de la mythologie grecque). - Roi des Epéens, en Elide, fils de Phorbas et d'Hyrminé; suivant d'autres, fils d'Etéus, ou de Hélios (le Soleil), ou de Poseidon. Au lieu d'Hyrminé, on lui donne ailleurs pour mère Iphiboé, ailleurs Naupidame. Il est père de trois fils : Agasthène, Phylée et Eurytus, et d'une fille, Agamède (ou Périmède). On le compte parmi les Argonautes

Augias possédait de vastes étables contenant 3000 boeufs; mais comme elles n'avaient pas été nettoyées depuis trente ans, c'eût été s'exposer à une mort infaillible que de remuer un fumier aussi infect. Leur nettoyage allait être l'un des Douze travaux imposés à Héraclès par Eurysthée, qui joignant l'insulte à la peine, ordonna au héros de les nettoyer sans l'aide de personne. Héraclès alla trouver Augias, et s'engagea à nettoyer seul et en un jour ses étables, sous la condition que Ie roi lui donnerait le dixième de ses troupeaux, ou, suivant Pausanias, une part de son royaume. Persuadé de l'impossibilité de l'entreprise, celui-et consentit à tout. Héraclès ayant pris Phylée, un des fils d'Augias, à témoin de leur convention. Craignant de se déshonorer en transportant lui-même le fumier, il chercha un moyen de se tirer avec gloire de cette injonction flétrissante et eut recours à un expédient, qui lui fut, dit-on, suggéré par Ménédème, fils de Bunéas. Il détourna les fleuves Alphée et le Pénée au moyen d'un canal, et les fit passer à travers les étables d'Augias. 

Alors celui-ci, sous prétexte que ce travail avait été imposé à Héraclès par Eurysthée, voulut réduire le salaire; il nia sa promesse. L'affaire fut portée devant des juges; mais Phylée témoigna en faveur d'Héraclès contre son père, qui le bannit ainsi que Héraclès. Plus tard, afin de se faire justice, Héraclès marcha contre Augias à la tête d'une armée d'Argiens et de Tirynthiens, suivant Apollodore, ou, suivant Pausanias, d'Argiens, de Thébains et d'Arcadiens. Mais il se laissa surprendre dans les défilés de l'Elide par les partisans d'Augias, aidés des Mollonides Cléatus et Eurytus, qui lui tuèrent une grande partie de son armée. Augias était alors malade. Outre les Mollonides, on compte encore parmi ses auxiliaires le héros Amaryncée, les Pyliens et les Piséens. Héraclès surprit à son tour les Mollonides près de Cléone et les tua; puis, tombant sur Augias, il dévasta sa ville et ses campagnes, et le tua lui-même ainsi que ses fils.

Suivant Pausanias, Héraclès, en considération des services de Phylée, lui re. mit les États de son père ainsi que les captifs, y compris Augias même, qui mourut de vieillesse. Augias n'était roi que d'un quart des Épéens. La tradition le place tantôt Elis, tantôt à Pise.

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2006 - 2011. - Reproduction interdite.