.
-

Âges. - Les poètes de l'Antiquité distinguaient quatre âges, dans lesquels les hommes allèrent sans cesse en empirant : 
1° l'Âge d'or, qui s'écoula immédiatement après la création de l'homme et lorsque Cronos régnait dans le ciel : c'est un temps d'innocence de justice, d'abondance et de bonheur; la Terre jouissait d'un printemps perpétuel, et les champs produisaient sans culture;

2° Âge d'argent commença lorsque Cronos, chassé du ciel, vint chercher un refuge sur la Terre, et que Zeus lui eut succédé : on éprouva les premières vicissitudes des saisons; il devint nécessaire de cultiver la terre et de pratiquer les arts pour satisfaire aux besoins naissants; les hommes commencèrent à déchoir de leur première innocence et à perdre une partie de leur bonheur;

3° l'Âge d'airain, qui commença lorsque Cronos eut quitté la terre : cet âge est encore un mélange de bien et de mal, mais le mal commence à dominer, la propriété s'établit et avec elle naissent la rapine et la guerre;

4° L'Âge de fer; signalé par le débordement de tous les excès et de tous les crimes : la Terre ferme son sein; la déesse de la justice, Astrée, fuit épouvantée et retourne dans les cieux. On connaît les belles descriptions qu'Hésiode et Ovide ont données des quatre âges.

Une division des premiers temps mythiques très similaire est attestée dans les traditions indiennes dans lesquelles il existe un agencement (kalpa) cyclique du temps cosmique selon un grande année, divisée en âges successifs, témoins de la même perte progressive de l’harmonie, les yuga. Le premier est le krtayuga, analogue à l’âge d’or; le suivant est le tretayuga, ou âge d’argent; après lui vient le dvâparayuga, qui correspond à l’âge de bronze, puis l’âge de fer (kaliyuga), dans lequel nous vivons actuellement. Au terme de la grande année, un nouvel âge d’or recommencera.
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2004. - Reproduction interdite.