.
-

Agavé

Agavé (c'est-à-dire la radieuse)  est, dans la mythologie grecque, une des quatre filles de Cadmos et d'Hermione (les trois auttres sont Ino, Semélé, Autonoé), fut en conséquence la tante de Dionysos selon la légende thébaine. Comme Ino et Autonoé, elle fut aussi sa nourrice. 

D'autre part elle eut, du Sparte Echion, Penthée qu'on donne communément comme roi de Thèbes. Ce prince ayant voulu s'opposer à l'introduction du culte de Dionysos, Agavé emportée, ainsi que ses deux soours, par un délire orgiastique mit l'incrédule en pièces (Apollodore, III, v, 2; Ovide, Métamorphoses, III, 701, etc.). Elle se retira ensuite en Illyrie, dans une ville nommée Thèbes comme sa cité. Elle y épousa le roi Lycotherse; mais peu de temps après elle le fit périr pour procurer à Cadmos son père un trône en échange de celui qu'il avait perdu (Hyginus, fab. XXCI).

Les partisans exclusifs des interprétations historiques ne se bornent pas à voir ici l'allusion générale aux obstacles que le culte dionysiaque eut à vaincre pour s'établir en Grèce, ils y trouvent de plus l'histoire complète d'un roi étranger en lutte avec les grands indigènes (les Spartes), et enfin chassé par eux, mais allant avec ses filles se former un royaume dans d'autres contrées (Clavier, Histoire des premiers temps de la Grèce, I, 144, etc. ). 

Ce qui frappe surtout dans ce mythe, c'est le caractère cabiroïdique des femmes (mère et tantes) frappant le jeune Cadmile leur fils et leur neveu. Communément ce sont des frères qui tuent des frères. Ici les rôles sont donc un peu changés. Remarquez aussi ce nombre de trois soeurs homicides : dans les groupes cabiriques ordinaires il y a aussi trois membres outre le Cadmile. Il est vrai que toujours le rang et les sexes diffèrent dans ce qui se donne comme cabirisme pur. Mais dès qu'on arrive a des créations analogues ou plutôt rigoureusement semblables, les trois dieux peuvent avoir le même sexe.

On donne encore le nom d'Agavé
•  à une Néréide (Apollodore, l, II, 7); 

•  à une Danaïde, dont la mère est Europe, l'époux et la victime Lycus (Apollodore, II, 1, 5); 

•  à une Amazone.

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2015. - Reproduction interdite.