.
-

Achée

Achée ou Akhée, en latin Achaeus, en grec 'Akaios, dont le nom récapitule jusqu'à un certain point le peuple achéen, a été scindé en deux, à savoir : 
1 ° un Achée, fils de la Thessalienne Larisse et de Poséidon, frère de Phthius et de Pélasgue, père d'un autre Phthius et petit-fils d'un autre Pélasgue (Denys d'Halicarnasse, I, 17); 

2° un fils de Xanthe et de Créuse, et petit-fils d'Hellen, dont le nom se rattache à celui des Hellènes. 

Ceux qui ne les ont pas distingués ont dit, les uns, qu'Achée originaire d'Argolide, au Nord-Ouest du Péloponnèse alla fonder un établissement dans la Phthiotide; les autres, qu'Achée parti de la Phthiotide fonda un Etat dans le Péloponnèse. 

L'existence de deux princes homonymes lève ces difficultés et bien d'autres encore. Par exemple (selon Pausanias, VII, I), deux petits-fils d'Achée le Xanthide, Archandre et Archédique vont dans le Péloponnèse épouser deux filles du roi Danaüs (Scée et Automaté). Or, Xanthe était postérieur de six générations à Danaüs. Comment ses petits-fils auraient-ils pu s'unir, aux filles du monarque d'Argos? Évidemment il y a eu confusion, et l'on a attribue à l'Achée du sang de Xanthe ce qui appartenait au fils de Larisse. Qui sait même si cette généalogie fameuse qui donnait Xanthe l'Hellénide pour père à Achée, et qui fit presque oublier aux Grecs l'Achée ancien, n'est pas moderne relativement à celle qui nous montre dans ce dernier un fils de Larisse et du dieu des mers? N'aurait-on pas imaginé le premier uniquement dans la vue de donner aux Achéens une origine dorienne? 

Cette conjecture est plus plausible sans doute que celle qui explique l'union des Danaïdes avec des petits-fils de Xanthe par l'existence d'un deuxième Danaüs, dont on ne voit nulle trace dans la mythologie grecque ni dans l'histoire. 

Pour nous, voici les faits les Achéens occupent presque de temps immémorial la Phthiotide en Thessalie, et paraissent aussi dans le Péloponnèse, tantôt a une époque assez reculée et lorsque ce sont les Pélasgues qui règnent dans cette péninsule, tantôt plus tard et quand les Doriens guidés par le fils d'Héraclès en ont opéré la conquête. De là deux masses distinctes de faits : 

1° le triomphe des Achéens Phthiotes qui vont les premiers combattre les Pélasgues et qui font du Peloponnèse une péninsule achéo-pélasgique;

 2° la défaite des Achéens-Pélasgues qui sont dépouillés par les Hellènes et qui, refoulés sur la rive nord-ouest du Péloponnèse achéo-hellénique, refluent jusque sur la Phthiotide, leur pays d'origine. 

Mentionnons de plus Achée, 'Akaia, au féminin, était un surnom de Déméter ainsi appelée à cause de la vive douleur, Achos, que lui fit éprouver la perte de sa fille. D'autres dieux et déesses ont pu porter de même l'épithète d'Achée, mais seulement comme épithète locale; Athéna surtout avait ce nom en Daunie. (M.). 
.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005 - 2015. - Reproduction interdite.