.
-

Aceste

Aceste (en latin Acestes), est un roi mythologique d'Acesta, en Sicile, secourut Priam pendant la guerre de Troie, donna l'hospitalité à Énée, et fit ensevelir Anchise sur le mont Eryx.

La mythologie le fait fils du fleuve Crimise, et non Crinise (fiume di Calta Bellota) et de la Troyenne Egeste. Il jeta les fondements d'une ville à laquelle il donna le nom de sa mère (Hyginus, Fab. CCLXXIII). Selon Virgile (Énéide, I, 550, et V), Enée relâcha deux fois dans ses états, et y reçut du vieux monarque l'accueil le plus bienveillant. Il y laissa même une partie de ses compagnons de voyage. 

Denys d'Halicarnasse (I, 52 ) prétend qu'Aceste naquit en Asie et non en Sicile, et qu'il n'émigra de sa ville natale que lorsque le siège commença a inspirer des craintes vives aux Priamides. D'antiques médailles siciliennes font allusion aux événements mythiques, dont est brodée la légende d'Aceste.

Où Aceste a-t-il existé? Ce nom représente-t-il un peuple, un homme, ou bien une idée? Y a-t-il eu vraiment une émigration troyenne en Sicile? La légende, liée par Virgile à celle d'Enée et généralement à toutes celles qui nous montrent les fils d'Ilion et de l'Orient faisant voile vers l'Hespérie, fut-elle indigène en Sicile, ou bien y fut-elle importée plus tard par les Grecs

Egeste et Aceste ne sont au fond qu'un même nom. On peut aussi penser à la similitude des noms Ceste (ceinture et gantelet de fer), d'une part, et Acésios de l'autre; ce qui nous fait entrevoir des rapports entre ce Troyen, voyageur maritime, et les Dioscures  et les Cabires (Hélène-Aphrodite au ceste gracieux; Castor et Pollux-Arès au ceste terrible). Les Cabires , il ne faut pas l'oublier, ont aussi un aspect médicinal. (M.).

.


Dictionnaire Religions, mythes, symboles
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[Pages pratiques][Aide][Recherche sur Internet]

© Serge Jodra, 2005. - Reproduction interdite.